Les Arthropodes.


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionSite

Partagez | 
 

 [fourmis] Pheidole Pallidula

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shishiza
Sympetrum sp.
Sympetrum sp.


Masculin Nombre de messages : 5
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: [fourmis] Pheidole Pallidula   Mar 6 Mar - 0:30

Pheidole Pallidula:



Résumé:


Petite fourmis des régions chaudes de la France et présente sur tout le pourtour méditerranéen, elle a la particularité d'être la seul espèce en France présentant une caste de Major "soldat".
Formant des nids généralement assez populeux malgré son caractère généralement monogyne et la faible durée de vie des ouvrières, elle nidifie principalement dans les sol sablonneux, utilisant souvent la base d'une plante pour solidifier leurs constructions.
Facile à maintenir en captivité, et très simple à nourrir, elle s'adresse autant aux débutants qu'aux plus expérimentés. Très prolifique et active, elle offre des moments d'observation intenses.
Essaimant souvent au début de l'été et en masse, il est alors facile de se procurer des reines pour débuter une colonie.

Le nid:


Le nid devra obligatoirement être blindé, en effet malgré leur petite taille, leur mandibules sont parmi les plus efficaces des fourmis françaises et un nid trop tendre, par exemple en BC ou en plâtre ne résistera pas longtemps à leur acharnement.
Les chambres feront environs 5 mm de profondeurs, et la surface du nid humide sera d'environs 25%. Cette espèce s'adapte bien aux différent taux d'humidité, avec une préférence pour le sec comme Messor barbarus.
Il faut faire bien attention à ce que la vitre soit bien en place et qu'aucun espace ne subsiste entre celle-ci et le nid, elles ont en effet la capacité de se faufiler un peu partout. Si un doute subsiste, appliquez du silicone.

La nourriture:


Pheidole pallidula est très gourmande. Le développement rapide de son couvain demande un apport régulier en protéines, et plus elles en auront le mieux elles se développeront. Il faut faire en sorte qu'elles soient toujours entrain de vider un insecte, et leur en proposer un dès que le précédent est rejeté au dépotoir.
Plusieurs sources de protéines feront l'affaire, la préférence allant tout de même aux insectes, mais elles se contenterons sans aucun problème de la plupart des viandes et autre nourriture protéinées animal.
Tant que la colonie est jeunes, comptant moins de 2000-3000 ouvrières, il faut éviter les liquides sucrés, ceux-ci représentant un grand danger pour ces petites ouvrières qui auront vite fait de s'y engluer et s'y noyer.
Liste des insectes qu'elles apprécient :
Heuuuu héhéhéhé tout ce qui n'est pas vénéneux ! Rien ne résiste à leur mandibules, carabes, papillons de nuits, mouches, sauterelles, perce oreille etc... Tout finira en petite poudre grisâtre ou sera vidé de l'intérieur.
La plupart des viandes feront aussi l'affaire, mais en petite quantité et toujours cuites. Évitez tout de même les préparations tels que saucissons et autre saucisses ou pâtés en raison de leur ingrédients, surtout le sel, qui pourraient leur nuire.

Hivernage:


Lorsque la température et la durée des jours commencent à fortement diminuer, généralement courant octobre-début novembre, des signes annoncent la préparation de la colonie pour l'hivernage. En premier lieu la gyne arrête de pondre, et très rapidement le couvain est mangé par les ouvrières.
Une fois ces signes observés, il convient de placé la colonie dans un local ou la température ne descendra pas en dessous de 5°C et en moyenne s'établira à 8°C, ceci de la fin octobre-mi novembre jusqu'à fin février début mars après les avoir copieusement nourri d'aliments sucrés. Avant cela, ne pas oublier que le couvain doit être consomé. Faire besser progressivement la température et la durée d'éclairage dans la pièce d'élevage peu provoquer ce comportement.
Dans de rares cas le couvain n'est pas consomé et la reine continue à pondre (le non respect de la chute régulière de la température et de la durée d'éclairage peu conduire à cela) alors que la neige commence à tomber à l'extérieur. Ne pas attendre trop longtemps, si début décembre le couvain n'est pas consomé, nourrissez bien les ouvrières et procédez à la mise en condition d'hivernage. Dans ce cas sortez la colonie d'hivernage vers la début mars, plus tôt si vous observez des décés en quantité inquiétante. Les ouvières issuent de la génération "hivernage" ne survivront pas lontemps après le retour des beaux jours.
Il est aussi courant d'observer une forte mortalité des ouvrières juste avant ou juste après l'hivernage, il s'agit alors de la mort en masse d'une génération. Ne pas le prendre trop à la légère quand même, et surveillez bien la colonie dans ces moments difficiles, histoire que ces décès ne soient pas dut à autre chose (invasion d'acariens, toxicité du milieu etc...).

Taille des ouvrières : entre 2 et 5mm
Taille de la reine : entre 7 et 9mm

Informations dont j'ai pris connaissances sur le site Antslab: http://www.akolab.com/fourmis/forum/index.php

Maintenant, j'espére vous avoir aidé, si vous avez des questions postés à la suite :merci:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimil
Fondateur.
Fondateur.


Masculin Nombre de messages : 299
Age : 25
Localisation : France
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: [fourmis] Pheidole Pallidula   Mar 6 Mar - 13:27

Bravo, Belle fiche d'élevage!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insectes-et-arthropo.frbb.net/
 
[fourmis] Pheidole Pallidula
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes 3 colonies de fourmis : Messor barbarus - Pheidole pallidula - Crematogaster scutellaris
» Invasion de fourmis
» Nid plein de fourmis!!!!
» fourmis dans fissures d'entrée d'asphalte
» Pucerons et fourmis sur un pêcher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Arthropodes. :: Fiches d'élevages. :: Autres arthropodes.-
Sauter vers: